Sélectionner une page

Comment limiter l’impact de vos vêtements de sport sur la pollution microplastique des océans ?

Comment limiter l’impact de vos vêtements de sport sur la pollution microplastique des océans ?

Dans l’article Quel est l’impact des vêtements de sport sur la pollution microplastique des océans?, nous vous expliquions comment vos vêtements de sport peuvent générer une pollution qui parvient jusqu’aux océans.

Dans cette deuxième partie, nous vous apportons des solutions pour réduire votre impact environnemental, et notamment la production de microplastiques.

Voici 3 solutions pour limiter l’impact environnemental lié aux vêtements de sport.

1) Un entretien plus écologique

  • De nombreuses études indépendantes ont montré qu’une machine à laver à chargement par le dessus provoque la libération de 3 fois plus de microfibres qu’une machine à laver à chargement frontal. De plus, les lessives sous forme de poudre ou de tablettes sont également plus nocives que les lessives liquides.

=> Remplir à 100% sa machine à chargement frontal et utiliser de la lessive liquide est donc un grand premier pas !

  • Il existe des petits sacs filtrants les microfibres, très efficaces, dans lesquels vous pouvez placer vos vêtements de sport et éviter ainsi de polluer les eaux usées : n’hésitez pas à les utiliser, il est facile de s’en procurer via internet.
  • Equiper soi-même sa machine à laver de filtre paraît être une bonne solution, mais reste techniquement compliqué. A quand l’obligation pour les constructeurs d’ajouter un filtre?  Et quant au séchage, que dire des frictions mécaniques engendrées par les sèche-linges qui encombrent les filtres de microfibres de manière indécente ?

=> Les vêtements en matières synthétiques, donc plastiques, sortant quasiment secs des machines à laver, vous pouvez éviter l’étape sèche-linge.

Made Nature vous conseille donc non seulement de laver mieux mais également de laver moins.

En effet, la plupart des vêtements de sport en polyester ou polyamide portés à même la peau reçoivent un traitement anti-odeur et/ou anti-bactérien : ces traitements performants permettent d’éviter de laver le vêtement après chaque utilisation. Profitez-en !

2) Une consommation plus raisonnée

Ré-utiliser, réparer, recycler… Si vous êtes lecteur assidu du blog de Made Nature, vous connaissez ce mantra lié au cycle de vie des produits et à un comportement écoresponsable : mieux consommer en consommant moins, en faisant le choix d’articles plus durables, dont la fin de vie est imaginée dès la conception.

=> Par exemple, choisissez des vêtements en 100% polyester, si possible lui-même recyclé, qui seront facilement recyclables, puisqu’étant mono-matières.

Vêtements de sport recyclés et recyclables

Les initiatives pleuvent et de plus en plus de marques proposent des articles de sport en polyester recyclé (à partir de bouteilles plastiques principalement), en nylon recyclé (à partir de filets de pêche usagés récupérés en mer), en bio-plastiques fabriqués à partir de plantes, en mélange avec du polyester recyclé…

Mais agir en amont et limiter la fabrication de plastiques à partir de pétrole, ne serait-ce pas la meilleure manière de lutter contre la pollution aux microplastiques ?

3) Remplacer les matériaux synthétiques par des matériaux naturels

Pour aller plus loin encore, il existe de nombreuses alternatives naturelles aux matériaux plastiques pour nos vêtements de sport.

  • La laine, naturellement anti-bactérienne (pas besoin de traitement additionnel), qui absorbe la vapeur d’eau et qui isole à la fois de la chaleur et du froid (même mouillée) est une excellente réponse au polyester ou au nylon en première couche. De plus, la laine européenne a la vent en poupe !
Lin pour concevoir les vêtements de sport techniques
  • Le lin et le chanvre, plus résistants que le coton, naturellement respirants et thermo-régulateurs, sont également des alternatives intéressantes. De plus, le lin offre un toucher frais et sèche rapidement. Quant au chanvre, il est naturellement anti-bactérien et anti-UV. Les producteurs de lin français relancent d’ailleurs activement leur filière actuellement.
  • Le bois : lorsqu’il est issu de forêts renouvelables entretenues sans pesticides ni herbicides, l’association de fibres textiles à base de bois (cellulose du bois de hêtre et d’eucalyptus) apporte confort, régulation thermique et transfert d’humidité, pour des vêtements techniques écoresponsables, naturellement “anti-odeurs”.

Bref, des solutions naturelles existent, en production européenne, pour remplacer les matières synthétiques et limiter la pollution. Alors laissez-vous tenter lors de vos futurs achats!

La pollution aux microplastiques due au textile n’est donc pas une fatalité même si elle doit être résolue en amont : en effet, les microplastiques sont impossibles à supprimer une fois dans l’océan…

C’est d’ailleurs devenu le nouveau cheval de bataille de l’industrie textile, qui se mobilise fortement pour offrir des solutions durables et écoresponsables aux sportifs qui se veulent respectueux de leur santé et de leur environnement.

C’est pourquoi Made Nature sélectionne pour vous des vêtements en matières naturelles ainsi que des crèmes solaires minérales, et vêtements de sport et chaussures en matière recyclées.

Nous continuerons également à vous informer sur les nouvelles alternatives, à la fois techniques et écoresponsables, aux matières synthétiques.

Nous vous invitons à lire également l’article sur les Crèmes solaires : Bien protéger sa peau tout en étant écoresponsable, est-ce possible ?

crédit photo : Designed by Freepik

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *